Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 
Accueil > 13e PRATIQUE > Culture > patrimoine
 

Manufacture Nationale des Gobelins

Mobilier national / Manufacture nationale des Gobelins

Ces deux institutions sont réunies sur un même site depuis 1937, date de la construction des actuels bâtiments du Mobilier national au voisinage immédiat de l'enclos historique des Gobelins. Elles sont rattachées depuis la même date à une administration générale unique, mais chacun des bâtiments (siège du Mobilier national et ateliers des manufactures) conserve malgré tout son esprit singulier.

A ce jour, les ateliers des Manufactures nationales des Gobelins emploient 30 agents et disposent de 15 métiers à tisser et le Mobilier national conserve, répare et entretient environ 80 000 objets mobiliers et textiles (tapisseries, tapis).

La Galerie des Gobelins est ouverte uniquement lors des expositions temporaires, tous les jours sauf le lundi de 11h à 18h.
La visite des Manufactures des Gobelins est accompagnée d'un conférencier. Le départ de la visite se fait à 13h tous les mardis, mercredis et jeudis. La réservation se fait auprès de la FNAC pour les visites individuelles et auprès de la RMN (Réunion des musées nationaux) pour les groupes.

Manufacture des Gobelins
42 avenue des Gobelins
01 44 08 53 49

http://www.mobiliernational.culture.gouv.fr

 

Chapelle Saint Louis - Pitié Salpêtrière

La Chapelle de la Pitié Salpêtrière a été construite entre 1670 et 1679 à la demande de Louis XIV, selon les plans des architectes Le Vau et Libéral Bruant.

A l'époque, la Salpêtrière était à la fois un hospice, un orphelinat mais aussi une prison et comptait plus de trois mille pensionnaires.

L'Association des Amis de la Chapelle Saint Louis de la Salpêtrière a été créée en 1972 et accueille régulièrement des animations culturelles telles que des concerts ou des expositions.

Chapelle St Louis Pitié Salpêtrière
47 boulvard de l'Hôpital
01 42 16 04 24

 

Institut de Paléontologie Humaine

Premier établissement scientifique de ce type au monde, l'Institut de Paléontologie Humaine est né du mécénat du Prince Albert Ier de Monaco, lui-même savant océanographe, et de sa rencontre avec deux des plus illustres fondateurs de l'archéologie préhistorique contemporaine, le professeur Marcellin Boule et l'abbé Henri Breuil, qui en ont conçu le projet scientifique.

Troisième plus ancienne fondation de recherche de France, après l'Institut Pasteur en 1888 et l'Institut océanographique en 1906, l'Institut de paléontologie humaine s'est tout de suite démarqué par son fonctionnement. Ses fondateurs lui fixent pour objectif d'a ssumer l'ensemble de la chaîne de production du savoir scientifique : de la fouille à la diffusion des connaissances acquises, en passant par les échanges internationaux et la formation des futurs préhistoriens.
C'est ainsi que, depuis sa fondation, cet institut a accueilli dans ses laboratoires les principaux chercheurs, français et étrangers, qui ont construit les sciences préhistoriques actuelles.
De même, en envoyant ses meilleurs étudiants prospecter des régions du monde vierge alors de toute investigation, il a ouvert la voie à près d'un siècle d'explorations sur le terrain et, à travers celles-ci, a établi les bases d'une collaboration scientifique privilégiée, permettant de mener à bien aujourd'hui d'a mbitieux programmes de recherche en Préhistoire.

Institut de Paléontologie Humaine
Fondation Albert Ier de Monaco

1 rue René Panhard
01 43 31 62 91/01 55 43 27 16

http://www.fondationiph.org

 

Musée du sport

Maurice Herzog, secrétaire d'Etat à la Jeunesse et aux Sports, crée le Musée National du Sport en 1963. Il nomme Jean Durry, ancien coureur cycliste et passionné de sport, à la tête de l'institution sur la base d'un projet rédigé avec Georges-Henri Rivière, directeur du Musée national des Arts et Traditions Populaires.

Dès l'origine, le sport est donc présenté en tant que fait de société. En 1988, quand s'ouvrent les premières galeries au Parc des Princes, des thèmes comme le sport dans l'art, l'éducation ou les médias s'inscrivent au sein de la programmation des expositions. En 1997, les galeries du Musée sont fermées en raison de la mise en place des infrastructures pour la Coupe du monde de Football. Dans la période où il est resté fermé au public, de 1997 à 2008, le Musée National du Sport continue néanmoins de montrer ses collections, en partenariat avec d'autres établissements, à travers des expositions réalisées hors les murs.

Dix ans après avoir fermé ses galeries, le Musée National du Sport inaugure, en juin 2008, un espace d'exposition permanente et temporaire de 800 m² dans des locaux mis à disposition par le Ministère des Sports, au 93 avenue de France. Le Musée National du Sport conserve, diffuse et valorise l'une des plus importantes collections au monde consacrées aux pratiques sportives et à leur histoire. Près de 100 000 objets composent ses collections : vêtements et accessoires de champions, peintures, sculptures, affiches, photographies, films…

Musée du sport
93 avenue de France
01 45 83 15 80

Horaires d'ouverture :
Tous les jours sauf le lundi de 10h à 18h
Samedi, jours fériés et 1er dimanche du mois de 14h à 18h


http://www.museedusport.fr

 

Associations d’Histoire

Société d'Histoire et d'Archéologie du 13e

La Société d'Histoire et d'Archéologie du 13e se propose d'inciter la recherche, l'étude, la conservation et la diffusion de tout ce qui se rattache au passé du 13e arrondissement et de ses abords auprès du plus large public.

Elle participe également à l'animation culturelle des quartiers. Elle publie chaque année, dans un Bulletin, des études historiques ou sociologiques, des échos sur le passé, la physionomie, la vie de cet arrondissement et, chaque mois, elle organise des conférences, visites ou promenades, pour une meilleure découverte du Paris passé ou actuel.

Permanence chaque jeudi de 10h30 à 12h à la Mairie du 13e 
Tél :


Les Amis de la Commune

Créée en 1882 par les Communards de retour d'exil, l'association des Amis de la Commune de Paris (1871) est la plus ancienne des organisations du mouvement ouvrier français.

L'association perpétue les idéaux de la Commune et fait connaître son œuvre prémonitoire : école laïque, séparation de l'église et de l'état, interdiction du travail de nuit, émancipation des femmes, autogestion des entreprises, etc. à travers des expositions, des colloques, des débats, des rencontres ou encore des visites.

46 rue des Cinq Diamants
01 45 81 60 54

http://lacomune.perso.neuf.fr/pages/assoc.html

 
-->